mer. Nov 13th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

Agriculture : la province de la Tshopo se dote d’une charte de l’agricultire et la nutrition

3 min read

C’est à l’issue des états généraux de l’agriculture tenus du 22 au 25 octobre à l’amphithéâtre de l’université de Kisangani que les participants à ses assises ont abouti sur la nécessité d’adopter la charte de Kisangani sur l’agriculture et la nutrition. Une charte qui appelle les dirigeants de la province de la Tshopo et des organisations de la société civile ainsi que les partenaires techniques et financiers à plusieurs engagements.

Ainsi donc, les participants recommandent au gouvernement provincial de faire de la province de la Tshopo le grenier agricole de la Rrépublique Démocratique du Congo. Il est demandé également au gouvernement provincial d’opérationnaliser le comité provincial multisectoriel de nutrition de la Tshopo en lui dotant des ressources nécessaires à la coordination effective de la lutte contre les diverses formes de malnutrition au sein des groupes vulnérables dans la province.

Le gouvernement provincial de la province de la Tshopo devra mobiliser et affecter les fonds conséquents à la mise en œuvre du plan provincial d’investissement agricole et du plan stratégique multisectoriel de nutrition mais aussi  redynamiser le service des moniteurs agricoles pour un meilleur encadrement des agriculteurs en milieu rural.

Les participants aux états généraux de l’agriculture émettent les vœux de voir l’assemblée provinciale voter deux lignes budgétaires conséquentes et spécifiques en faveur de l’agriculture et de la nutrition ainsi qu’à veiller à une meilleur utilisation des ressources allouées aux interventions d’agriculture et de nutrition dans la province de la Tshopo.

Les partenaires techniques et financiers ne sont pas restés du reste. Les participants aux états généraux de l’agriculture et de la nutrition appellent ces derniers à s’engager à inscrire leurs programmes d’interventions dans la vision du gouvernement provincial telle que déclinée dans le PPIA de la Tshopo.

Ces assises avaient pour but de doter la province de la Tshopo d’un cadre d’appui-conseil pouvant orienter la décision de l’exécutif provincial et de ses partenaires en matière de relance agricole, de sécurité alimentaire et de promotion de la nutrition, par l’élaboration du document de planification et de suivi à l’échelle provinciale.

Six de sept territoires de la province de la Tshopo sont gravement touchées par les attaques des cultures des insectes ravageurs et l’on note également la baisse sensible de volume de production vivrière suite notamment à la dégradation des infrastructures, au manque d’encadrement et appui aux producteurs, le circuit commercial non fructueux pour les paysans et à l’inconstance de calendrier agricole en vigueur.

Selon les enquêtes de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence des ménages, menées par la CAID-PRIMATURE, la proportion des ménages vivant avec un score de consommation alimentaire pauvre et limité a sensiblement augmenté entre 2016 et 2018 dans les 7 territoires de la province de la Tshopo.

Ces assises ont connu l‘appui technique et financier de l’UNICEF et ENABEL.

Jean Claude Fundi

novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930