Me Jean Claude KATENDE, Président de l’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle, monte au créneau et accuse les professeurs des universités de la République Démocratique du Congo de ne rien faire pour sortir le pays du gouffre dans lequel il se trouve. Dans une lettreLire la suite

Pour le Professeur Billy BOLAKONGA, ce fut une mesure populiste qui ne reflétait aucune la réalité du marché et qu’il avait dénoncé en son temps et avait même personnellement interpellé ledit “Ministre” à ce propos.  Seulement, ce qui est étrange, estime-t-il, c’est le signal que le gouvernement lance vis-à-vis duLire la suite

 « La délégation n’a pas laissé  l’argent ni pour la réhabilitation ni pour les étudiants qui n’ont pas les moyens et qui dorment à la belle étoile. Les étudiants le savent très bien à travers leurs représentants », c’est en substance la déclaration du recteur de l’Université de Kisangani le jeudi 18Lire la suite

Le samedi 13 avril dernier, une messe œcuménique  a été célébrée à l’amphithéâtre de l’université de Kisangani en présence d’une délégation venue de Kinshasa conduite par le Conseiller principal du chef de l’Etat en charge de la culture, Art et questions religieuses, Théophile TSHILUMBA WA KABEYA, des autorités politico-administratives, duLire la suite

C’était au cours d’une messe œcuménique qui a été dite à l’amphithéâtre de l’université de Kisangani. Cette messe a connu le présence des plusieurs personnalités politico-administratives de la ville, des enseignants, des ouvriers, des étudiants et d’une délégation venue de Kinshasa conduite par le Conseiller principal du chef de l’EtatLire la suite

L’UMC, l’Université Mariste du Congo, compte organiser dans un bref délai une grande journée scientifique sur la violence dans les milieux universitaires. Cette journée scientifique fera intervenir des politologues, des psychologues, des sociologues, des historiens, des juristes, des religieux et des acteurs œuvrant dans les organisations internationales. Selon son recteurLire la suite

Après avoir exclu définitivement six étudiants et demander à tous les pensionnaires de quitter les homes non réhabilités endéans un délais de trois jours, le Comité de Gestion  vient d’exclure un autre étudiant qui s’est rendu coupable de vol des épaves des motos brûlées par les étudiants en date duLire la suite