« Combattre la poliomyélite sauvage : la Tshopo se range en ligne de front »

PARTAGER

La campagne de riposte contre la poliomyélite dans la province de la Tshopo a été lancée officiellement ce mercredi 29 août 2018 par le vice-gouverneur de province. Une cérémonie qui s’est déroulée devant la paroisse christ-roi de la commune MANGOBO.

La campagne vise les enfants de zéro à 59 mois afin de lutter contre cette maladie qui sévit déjà dans les provinces voisines de la MONGALA et de l’ITURI. Le lancement de cette campagne est une occasion pour l’autorité provinciale d’appeler les parents à faciliter la tâche aux vaccinateurs dans cette opération. Gaspard BOSENGE appelle par ailleurs les autorités politico-administratives à s’approprier cette campagne de vaccination.

La Docteur Francis BAELONGANDI, chef de division de la santé de la Province de la Tshopo, a pour sa part, souligné que la motivation et la raison d’être de cette campagne de riposte contre la poliomyélite sont dû à l’engagement du gouvernement congolais dans le processus d’éradiquer la poliomyélite à travers la mise en œuvre du plan stratégique d’éradication de la poliomyélite. Ceci vient après les opérations de vaccination suivie des surveillances active de ce fléau et les ripostes après lesquelles la République Démocratique du Congo est proclamée libre de circulation de poliomyélite sauvage depuis novembre 2017 et vient de totaliser 80 mois d’arrêt de circulation de la poliomyélite dans l’ensemble du territoire national.

Bibiane AMBONGO, cheffe de bureau de l’Unicef Kisangani, sollicite, quant à elle, l’implication collective de tous les acteurs pour la réussite de cette campagne.

Au total 661.498 enfants dont l’âge varie entre zéro à 59 mois sont attendus pour cette campagne de vaccination. Mille neuf-cents équipes de vaccinateurs seront déployés dans les 23 zones de santé que compte la province de la Tshopo.  La deuxième phase se déroulera après deux semaines.