mer. Nov 13th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

INFRASTRUCTURES : Qui commence bien finit mal ?

2 min read

Les travaux de réhabilitation des avenues de l’église et général MULAMBA lancés par le gouverneur de province depuis le 27 juin traînent la patte. Ces travaux de réhabilitation et de modernisation des avenues de l’église et Mulamba, d’une durée de deux mois, n’ont toujours pas pris fin quatre mois après. Estimés à 227.383 dollars américains pour un tronçon d’un kilomètre, ces travaux consistent à revêtir ce tronçon d’une mono couche consistante en posant sur une nouvelle couche de base stabilisée avec du ciment ; et ceci selon les détails techniques fournis par le représentant de l’agence congolaise des grands travaux le jour du lancement de ces travaux estimant le recyclage de ce tronçon routier. 

Alors que dans son allocution, le gouverneur de la province de la Tshopo avait démontré que ce tronçon routier constituait la première phase d’exécution des travaux s’inscrivant dans le cadre du projet quinquennal du gouvernement provincial. A son temps, Louis-Marie WALE LUFUNGULA dévoila le choix du tronçon routier compris entre le rond point Pars jusqu’au rond point du canon en passa par le rond point SGA.

A ce jour, les travaux de modernisation de ce tronçon routier ont consisté au compactage, à la stabilisation de la couche de stabilisation puis à la pause de colle. Malgré ces travaux en cours d’exécution, certains endroits posent déjà problème. La couche de stabilisation commence à céder en provoquant des nids de poule. L’opinion publique se demande si ces travaux se limitent à ces niveaux ou s’il se pose un problème de financement.  

Jean Claude FUNDI

Lire aussi : https://rfmtv.net/kisangani-voirie-urbaine-le-gouverneur-de-province-lance-la-rehabilitation-dune-des-grandes-arteres-de-la-ville/

novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930