sam. Juil 4th, 2020

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

KISANGANI : 20 ans après, la guerre de six jours, la synergie “20 ans de souvenir” appelle le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités.

2 min read

Vingt ans jours pour jour depuis que la ville de Kisangani a connu la tragique guerre dite de six et qui a couté la vie à plusieurs civils. La synergie “20 ans de souvenir” s’en souvient et a fait une déclaration à l’occasion de cette journée.

Dans leur déclaration, la synergie “20 ans de souvenir” informe l’opinion locale, nationale et internationale que le peuple de Kisangani, très meurtri par la cruauté des Armées Rwandaise et Ougandaise et leurs acolytes rebelles Congolais, est loin de panser ses plaies qui restent encore béantes, vingt ans après.

En mémoire de victimes de cette guerre injuste, les acteurs de la société civile de la province de la Tshopo et d’autres personnalités, réunis sous la synergie “20 ans de souvenir” ont fait une déclaration à l’occasion et demande à la Justice Congolaise qui se veut indépendante, d’ouvrir des dossiers sur ces massacres de Kisangani.

«… En ce jour de commémoration de ce triste souvenir, nous demandons à nos frères et sœurs, Boyomais rescapés ainsi qu’à tous nos compatriotes Congolais, de ne jamais oublier et de garder allumée la flamme du souvenir. Nous appelons le Gouvernement Congolais à s’assumer en réclamant réparation auprès des Gouvernements Rwandais et Ougandais en usant de tous les moyens à sa disposition ;
Nous appelons l’Organisation des Nations Unies à instituer des Chambres spéciales sur le Congo en matérialisant le contenu de son rapport maping et enfin, que la Justice Congolaise qui se veut indépendante, ouvre des dossiers sur ces massacres de Kisangani car d’autres présumés auteurs sont en circulation en RDC… » Extrait de la déclaration lue par José Deschartes MENGA, rapporteur de la synergie aux cimetières de six jours.

Pour rappel, cette guerre entre deux armées étrangères sur le sol congolais avait fait d’énormes dégâts tant matériels que humain. Des milliers de personnes ont perdues leurs vies dans des circonstances de mort indignes. Selon plusieurs rapports concordants, au moins 6600 obus ont été lancés pendant cette guerre du 05 au 10 juin 2000.

Le dossier étant déjà au niveau de la cour international de justice, les victimes attendent réparation depuis deux décennies.

Trésor BOTAMBA

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031