KISANGANI : La connexion internet est rétablie mais la qualité laisse à désirer.

PARTAGER

La connexion internet est rétablie sur toute l’étendu de la République Démocratique du Congo, depuis la nuit du samedi 19  janvier au dimanche 20 janvier 2019. A Kisangani, les utilisateurs  s’en réjouissent. C’est un véritable ouf de soulagement. Ces derniers ont été privés de connexion internet pendant  près de trois. Toutefois, certains utilisateurs  se plaignent des certaines difficultés qu’ils éprouvent quant au téléchargement des données.

 « … Depuis que la connexion est rétablie, j’ai acheté des mégas et essayé de télécharger les images ou encore communiquer avec mes proches d’ailleurs, mais la connexion ne me permet pas de le faire… La connexion est rétablie bien sûre mais avec une lenteur inimaginable sur Whatsapp ou sur Facebook. A mon avis, nos fournisseurs doivent encore revoir leurs services pour nous permettre de bien utiliser nos mégas… » , ont-ils précisé

D’autres par contre affirment que la connexion fonctionne normalement, mais évoque une anomalie sur la hausse de prix des mégas chez les revendeurs de certaines maisons de communication.

« …Depuis le rétablissement de la connexion, nous nous connectons sans difficulté sur les réseaux sociaux comme d’habitude, seulement nous sommes inquiet de la majoration de prix de méga qui est revue à la hausse et on ne comprend pas à quoi ça rime… », explique un habitué du net.

Outre cette situation, les prix des mégabits chez les revendeurs des crédits restent sujet à controverse. Certains maintiennent le même prix avant la coupure de la connexion.

« …Chez moi, le prix de méga n’est pas revu à la hausse. Je vends toujours comme avant. Par exemple, 50 mégas se vendent  ici à 500 Fc et 100 mégas à 1000 Fc. Donc rien n’a changé… »

Chez d’autres par contre, l’on remarque une légère flambée de prix. Ce constant est fait même par ces vendeurs partant des formules utilisées. C’est indépendamment de leurs volontés.

« …Le prix de méga est revu à la hausse. Auparavant, les frais de vente des mégas à chaque envoi équivalait à presque 40 %, mais aujourd’hui, nous perdons l’équivalent de nombre de mégas envoyé donc les 100% et ça nous oblige de revoir à la hausse le prix de mégas… »

Sur ordre du gouvernement, l’internet a été coupé sur toute l’étendue de la RD Congo. Une coupure intervenue pour empêcher certaines personnes mal intentionnées  à publier  des fausses informations en cette période électorale surtout concernant les tendances des résultats à la présidentielle du 30 décembre dernier. 

Cette situation a occasionné un manque à gagner chez les revendeurs des crédits  cellulaires, tenanciers de cyber  café, tenanciers de médias en ligne, vendeurs en ligne et à la population qui est bénéficiaire numéro un des certains services qui dépendent forcement de l’internet mais également au gouvernement congolais.