Kisangani, l’Aïd el-Fitr : l’Imam régional appelle tous les musulmans à l’unité et à la victoire de l’islam.

PARTAGER

Les croyants à l’islam ont célébré le mardi 4 juin l’Aïd el-Fitr qui marque la fin du ramadan. C’est la mosquée centrale de la commune Kisangani qui a reçu ce jour la quasi-totalité des croyants musulmans.  Ils sont venus de tous les coins de la ville de Kisangani pour célébrer cette  journée d’une importance capitale aux croyants à l’islam. Le ramadan est pour les musulmans le mois saint par excellence car il constitue le mois du jeûne et contient la nuit du destin.

Pour Cheik HAMZA OYOKO, Imam régional de la province de la Tshopo, pendant la période de  Ramadan, les croyants devraient se comporter de manière à éviter tout ce que Dieu  a interdit et de suivre ce que Dieu a autorisé. En bref, abandonner le péché et avoir l’amour du prochain. Il revient sur  le point fort de la journée et indique comment les croyants musulmans devront se comporter après le ramadan.

«…L’islam est une vie, c’est-à-dire que  vous devez vivre conformément aux recommandations que vous aviez reçu pendant le moi sacré du ramadan, pratiquer tout au long de votre vie de sorte que vous demeurez dans une vie cohérente et épanouissante pour l’environnement ainsi que pour vous »

Le jeûne du mois de Ramadan constitue l’un des cinq piliers de l’Islam. Au cours de ce mois, les musulmans ayant l’âge requis selon les courants de l’islam ne doivent pas manger, boire, fumer, ni entretenir des rapports sexuels de l’aube au coucher du soleil. Il est considéré comme le mois de la charité car, lorsqu’il s’achève, le fidèle doit s’acquitter d’une aumône, la Zakât al-fitr. Le ramadan pour cette année a pris la période allant du 5 mai au 4 juin 2019.