Kisangani : Le Père Zénon a été conduit à sa dernière demeure

PARTAGER

C’est à la cathédrale Notre Dame du Très Saint Rosaire que toutes les couches de la population se sont fixés rendez-vous ce vendredi 10 Mai 2019: Autorités politico-militaires, prêtres, jeunes, enfants, vieux, religieux, religieuses, chrétiens ou laïcs, tous étaient pour rendre un dernier hommage au Révérend Père Zénon SENDEKE MOUSZO et l’accompagner à sa dernière demeure. Sous une pluie menaçante, des milliers des personnes ont afflués vers la cathédrale. Personne ne voulant rater ce moment. La cathédrale était pleine à craquer. La messe a été dite par Monseigneur Marcel UTEMBI, Archevêque Métropolitain de Kisangani.

Moment  de grande émotion, des témoignages aussi émouvants les uns que les autres se sont enchaînés pour ressortir les qualités d’un homme de Dieu,  humble, serviable, accueillant et toujours souriant, mais aussi pour marquer le rôle joué par le défunt dans la ville de Kisangani, surtout dans l’encadrement des jeunes. Tout le monde voulait placer un mot pour exprimer sa gratitude et sa reconnaissance envers celui que tout le monde appelait affectueusement « Ya Z ».

Au dehors de cette bâtisse imposante, des milliers de personnes n’ayant pas réussi à trouver une place à l’intérieur, suivaient la messe à travers les haut-parleurs. Une maman, toute en pleurs, voulait coûte que coûte faire un témoignage à l’endroit du défunt. Ne pouvant franchir l’entré de la cathédrale, elle criait à qui voulait l’entendre : « Nous tous nous avons quelque chose de positif à dire sur le père Zénon. Il restera à jamais gravés dans nos mémoires ». Des milliers de personnes, à l’unisson, se sont mis  d’accord pour dire que c’était un homme de bien.

Plus de quatre heures après le début de la messe, le cortège funèbre a pris le chemin du scolasticat Père Léon DEHON où a été inhumé le Révérend Père Zénon SENDEKE MOUZHO. Mais bien avant la messe, la dépouille mortelle a été conduite au collège Maële (Collège du Sacré Cœur de Jésus), école qu’il a géré pendant onze ans.  Le jeudi 09  Mai, jour de l’arrivée de la dépouille, le cortège a quitté l’aéroport international de bangboka pour la maison provinciale de la congrégation des prêtres du Sacré Cœur de Jésus puis au siège de GRADI Jeunes avant d’être exposé à la paroisse Saint Gabriel de Simi-simi où a eu lieu la veillée mortuaire.

Le Père Zénon SENDEKE MOUZHO était le premier prêtre noir congolais a intégré la congrégation des prêtres du Sacré Cœur de Jésus en République Démocratique du Congo, le premier prêtre congolais noir à avoir occupé le poste de préfet d’études du collège Maële et le premier prêtre congolais noir à occuper le siège de Père Supérieur de la congrégation des prêtres du Sacré Cœur 119 après l’installation de cette congrégation en République Démocratique du Congo. Il est aussi le premier prêtre à être enterré dans l’enceinte du scolasticat Père Léon DEHON.

Voulant s’impliquer davantage dans l’encadrement des jeunes, le Père Zénon a crée le Groupe de Réflexion et d’Action pour le Développement Intégral des Jeunes, GRADI Jeunes en sigle.

Écrivain, le Père Zénon, dans un style simple et accessible à tous, écrivait des textes pour dénoncer et s’attaquer aux maux qui rongent notre société. Ami de la presse, le Père Zénon SENDEKE est l’initiateur  de l’émission « Tribune des Jeunes » qui passe à la Radio et Télé Amani de l’Archidiocèse de Kisangani.

La mort du père Zénon reste un mystère ! Le mercredi 24 avril, vers 15 heures 30, alors qu’il devrait avoir une conférence avec les jeunes au siège de GRADI-Jeunes, on trouvera le père Zénon SENDEKE, couchait dans son lit en chambre, dans un état d’inconscience. Tout de suite il sera acheminé à l’hôpital du cinquantenaire. Après avoir passé une nuit, sans aucun changement visible, le jeudi 25 avril, il sera transféré à Kinshasa, où finalement le dimanche, entre 1 heure et 2 heures, il va rendre l’âme, à l’hôpital MUTOMBO DIKEMBE. Sans maladie, sans aucun signe de souffrance ou de faiblesse, sans laisser un seul mot, il s’est éteint le dimanche 28 avril 2019.

Père Zénon SENDEKE MOUZHO nous quitte à l’âge de 64 ans. Celui que les jeunes appelaient affectueusement « Ya Z » retourne auprès du Père.