Kisangani : « Les conditions de vie des vieillards de l’hospice de la Tshopo laissent à désirer »

PARTAGER

Les conditions de vie des personnes de troisième âge de l’hospice des vieillards sur la 16ième Avenue dans la commune de la Tshopo laissent à désirer. Le délabrement très avancé des bâtiments, le manque de nourritures et  des produits pharmaceutiques sont, parmi tant d’autres, les causes à la base  des conditions malsaines dans lesquelles vive,t ces personnes de troisième âge.

« Nous n’avons ni médicaments, ni à manger. Nous souffrons sérieusement ici. Que ceux qui pensent qu’ils peuvent nous aider, ils n’ont qu’à le faire. Les journalistes passent toujours ici, parlent de notre situation mais rien ne se fait. Personne ne nous écoute ».

Selon BATOKO joseph, le responsable  de ce home des vieillards, ils n’ont pas des moyens de subvention dans ce home et il appelle les personnes de bonne volonté, à pouvoir leur venir en aide.

De son coté, Claudine OLOBA, infirmière traitant dans cet hospice, explique que c’est   depuis 2009 qu’ils vivent dans ces conditions.

Les vieillards, quand en eux, se plaignent de cette situation et sollicitent l’intervention des autorités ainsi que du gouvernement de la province de la Tshopo.

Ces personnes de troisième âge vivent dans des conditions quasi inhumaines.