ven. Déc 13th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

KISANGANI : l’Honorable Théoveul LOTIKA au chevet des rescapés des tueries du jeudi 13 juin internés aux cliniques universitaires.

2 min read

L’honorable Théoveul LOTIKA a rendu une visite de réconfort aux blessés internés aux cliniques universitaires. Ces personnes ont été atteintes  par la fusillade d’un élément de la Garde Républicaine. Cet incident s’est produit le jeudi 13 juin. Cet  élément des Forces Armées de la République Démocratique du Congo avait assassiné quatre personnes dont son épouse avant d’être  abattu par ses amis des rangs.

C’est dans le but de compatir avec ses électeurs que l’honorable Théoveul LOTIKA s’est rendu le vendredi 14 juin aux cliniques universitaires afin d’assister ces blessés. Quatre victimes sont internées dans cette institution médicale, dont  une femme avec une balle atteinte à l’abdomen. Dans sa gibecière, Theoveul LOTIKA a apporté quelques vivres et une enveloppe devant aider à prendre en charge les frais des soins. Tout en déplorant cet acte ignoble causé par ce militaire, l’honorable Théoveul LOTIKA a invité le gouverneur de province à venir au chevet de ses blessés afin d’assurer leur prise en charge effective.

Les victimes, touchées et réconfortées, apprécient à sa juste valeur le geste de cet élu du peuple.

« …Nous louons cet acte si humaniste de la part de l’honorable LOTIKA. C’est vraiment une surprise depuis que nous sommes ici. Les autres sont passés et repassés mais nous n’avions plus eu le moindre espoir. Que Dieu lui ajoute les jours sur cette terre des hommes…Nous disons merci à cet honorable de pouvoir penser à nous car depuis hier nous sentons déjà le coût de l’hospitalisation et nous le supportons seuls. Ce qu’il nous a donné dans l’enveloppe et une contribution non négligeable et surtout que l’on ne s’y entendait pas…Nous demandons aussi à l’Etat de nous venir en aide… « .

Parmi les quatre blessés figurent également deux travailleurs de la morgue des cliniques universitaires.

La ville de Kisangani a vécue le jeudi 13 dans la matinée  une situation inhabituelle suite au cas des meurtres perpétré par un militaire de la garde républicaine. Cet incident malheureux s’est produit au bloc ZINIA situé dans le quartier plateau médical dans la commune Makiso. Mécontent de cette situation, les jeunes de ce quartier ont manifesté leur colère dans la rue. Dans leur passage, les manifestants se sont attaqués à la morgue des cliniques universitaires de Kisangani où ils ont cassé chaises et détruit d’autres documents de bureau. Ces jeunes en colère ont aussi brûlé le groupe électrogène alimentant cette morgue et blessés deux de personnel de cette morgue.

décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031