Kisangani : Libération de Firmin Yangambi : Le Comité de Lutte pour sa libération crie à la victoire.

Après dix de détention, Maître Firmin YANGAMBI, bénéficiaire d’une amnistie présidentielle de l’ancien président Joseph KABILA depuis 2014 mais resté encore à la prison de MAKALA, vient d’être gracié par le président Antoine-Félix TSHISEKEDI depuis le 13 Mars 2019 et devra recouvrer sa liberté. Un motif de joie pour le comité de lutte pour sa libération ainsi que celui de la population de la ville de Kisangani.

C’est à travers l’annonce du directeur de cabinet du chef de l’Etat à la radiotélévision nationale que la nouvelle de la libération de plusieurs prisonniers politiques tombe dont celle de maitre Firmin YANGAMBI et de l’opposant Franck DIONGO. Conformément à sa promesse de campagne, le président de la république a signé les ordonnances visant à libérer plusieurs prisonniers politiques et d’opinion. A ce sujet, l’on note la satisfaction du côté du comité de soutien à la libération de Maitre Firmin YANGAMBI. Cette structure qui militait pour sa libération qualifie cette annonce d’une bonne nouvelle.  Elle l’a fait savoir à travers une déclaration faite ce jeudi 14 mars.  Le comité de soutien à la libération de maitre Firmin YANGAMBI estime que ses actions ont portées des fruits.

« …En effet, il semble pertinent de rappeler que Me. Firmin YANGAMBI fut enlevé brutalement à Kisangani le 21 septembre et déporté à Kinshasa où il fut torturé et accusé de rien moins qu’une tentative de coup d’Etat malgré qu’il n’ait cessé de clamer son innocence…C’est dans cette logique que nous avons lancé   la campagne FREE YANGAMBI  pour demander au nouveau chef de l’Etat, son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, visiblement attaché à la promotion des Droits humains pour l’avènement d’un Etat de droit, d’ordonner purement  et simplement la libération de ce dernier. Plusieurs actions pacifiques ont été menées le long de cette campagne : marches pacifiques, sit-in, tribunes d’expression populaire, etc…Aujourd’hui que la décision de libération des prisonniers par le Président de République est devenue une réalité et que Me. Firmin retrouve sa liberté dix anx après …Nous saluons la volonté politique du nouveau Président investi, et apprécions à sa juste valeur l’acte politique posé qui va dans le sens de consolider un Etat de Droit … » Extrait de sa déclaration de presse.

La population de la ville de Kisangani n’a pas caché sa satisfaction par rapport à cette annonce mais emble partagée.  Certaines personnes remercient le chef de l’Etat pour ce faire tout en appelant les Tshopolais (habitant de la province de la Tshopo) à l’unité, et d’autres, par contre, pensent que cet acte ne devrait pas être appelé grâce car Firmin YANGAMBI a été injustement arrêté.

« …C’est difficile de dire fidèlement ce que je ressens maintenant depuis que j’ai été informé de la libération de notre frère Firmin YANGAMBI. Jusqu’à,  on na sait  exactement pourquoi il était en prison. J’en profite pour demander aux Tshopolais à demeurer unis… »

« C’est une fête. L’un de nous sera de retour à la maison. On attend ce jour-là mais en attendant, nous disons merci au chef de l’Etat pour ce qu’il a fait. C’est un soulagement énorme… »

« Nous disons quand même merci au président pour la libération de notre frère. Mais je ne suis pas d’avis que ça soit une grâce.  YANGAMBI avait droit à sa liberté.. » 

Rappelons que cet avocat du barreau de Kisangani Maitre Firmin YANGAMBI a été arrêté à Kisangani en 2009 puis transféré à Kinshasa. Il était poursuivi pour tentative d’organisation d’un mouvement insurrectionnel et détention d’armes de guerre. Maitre Firmin YANGAMBI quitte la prison de MAKALA ce weekend-end en attendant de finaliser certains documents avec l’administration pénitentiaire.

En plus de Firmin YANGAMBI et Franck DIONGO, sept cents autres prisonniers ont été également graciés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *