Kisangani : plus de 50 syndicalistes des enseignants formés sur la méthode de cercle d’études.

Kisangani : plus de 50 syndicalistes des enseignants formés sur la méthode de cercle d’études.

Une cinquantaine d’enseignants vient d’être formé sur la méthode des cercles d’études. C’était à l’issue d’une formation de dix jours répartis en deux groupes, soit du 11 au 20 avril.

La méthode des cercles d’études étant parmi les meilleures des méthodes de résolution des conflits, il a été impérieux de mettre celle-ci à la disposition des syndicalistes au sein de l’enseignement primaire secondaire et technique afin de leur permettre la résolution pacifique des conflits au sein de différentes écoles.

Pour Cécile Tshiyombo secrétaire général du syndicat des enseignants du Congo, cette formation avait pour objectif, de doter les enseignants des notions des résolutions pacifiques des conflits.


« La méthode au cercle d’études signifie tout simplement la manière de revitaliser le syndicalisme dans le milieu scolaire. Lorsque nous parlons de milieu scolaire, nous voyons l’école. Et lorsque dans cette école il y a conflit, il serait mieux que l’enseignant soit renforcé par des connaissances lui permettant de résoudre le conflit seulement au sein de son école », précise le secrétaire général du syndicat des enseignants du Congo.

A l’en croire, des petits problèmes qui se posent au sein des écoles ne nécessitent pas des échanges ou des correspondances au niveau de la hiérarchie.


Elle souligne qu’en cas des conflits au sein d’un établissement scolaire, que ces derniers soient résolus en interne.

Les enseignants formés promettent à leur tour de transmettre les notions apprises auprès de leurs collègues.

Les premiers enseignants bénéficiaires de ce programme au sein de la province éducationnelle Tshopo 1, sont des syndicalistes des différents syndicats au sein de ce secteur.

Le conflit étant inhérent dans la société humaine comme disent les sociologues, cependant, il est important de le résoudre au sein d’une entreprise et ou dans la communauté.

Cette formation a été rendue possible grâce à l’appui financier de l’internationale de l’éducation et de la centrale des syndicats du Québec.

La première phase de la formation s’est déroulée du 11 au 15 avril, et a concerné 15 enseignants comme formateurs des formateurs.
La deuxième phase quant à elle, est partie du 16 au 20 avril, avec la participation des 30 enseignants formés comme animateurs des cercles d’études.

Les enseignants formés proviennent de trois syndicats membres de l’internationale de l’éducation. Il s’agit de la FENECO UNTC, CCSC enseignement et le SYECO.

Jean-Claude Fundi