KISANGANI : « Un caporal des FARDC condamné à la peine de mort et à 215 000 dollars américains des dommages et intérêts. »

PARTAGER
Caporal Katshoka Mwashimbi

Le tribunal militaire de garnison de Kisangani-Tshopo siégeant en matière répressive au premier  degré vient de condamner le caporal KATSHOKA MWASHIMBI à la peine de mort et au paiement de 215 000 dollars américains de dommages et intérêts aux parties civiles. Sentence prononcée au cours de l’audience publique qui s’est tenue le lundi 4 février à la place des martyrs, non loin du bureau administratif de la Mairie, au centre de la ville de Kisangani. Ainsi en a décidé le tribunal militaire de garnison de Kisangani-Tshopo au cours de son audience publique.

Le caporal KATSHOKA MWASHIMBI des FARDC devra purger sa peine en prison jusqu’à sa mort pour trois d’infractions : tentatives des meurtres, meurtre et dissipation des minutions de guerre. Par son arrêt, le tribunal militaire de garnison de Kisangani a condamné ce caporal des Forces Armées de la République Démocratique du Congo à la peine unique la plus forte, soit la peine de mort et les frais d’instance à charge du trésor public.

Voici un extrait de l’arrêt lu par le président de la Cour, Major MUWALA BAMOMBI Deschaux Jean Bosco, Président du Tribunal militaire garnison de Kisangani/Tshopo :

«…Disant Droit, statuant sur l’action publique , reçois l’action publique mis par le ministère publique contre le prévenu  KATSHOKA MWASHIMBI  KABA dit établi en fait et en Droit, les préventions mis en charge du prévenu le condamne par conséquent à la peine capitale pour tentative de meurtre, à la peine de mort pour meurtre, de 10 ans de servitude pénale  principale pour dissipation de minutions de guerre, prononce par les faits conjugués des infractions en concours matériel et idéal et cela conformément à l’Article 7 du code pénal militaire , une peine la plus forte soit la peine de mort et met les frais d’instance en charge du trésors publics, confirme sa détention…Statuant sur la matière civile, reçois la demande en réparation des préjudices subis  des parties civiles MOLIGIRWA BANA MPOMBO HILAIRE, BONGOYA LOSANGA Nestor et MUKEMWENDO Bijoux et la dit fondée ….En conséquence, condamne le prévenu KATSHOKA MWASHIMBI  KABA au payement solidaire avec la République Démocratique du  Congo   aux parties civiles MOLIGIRWA BANA MPOMBO HILAIRE, BONGOYA LOSANGA Nestor et MUKEMWENDO Bijoux des dommages et intérêts et aux prorata des préjudices  subis, l’équivalent en Franc Congolais de 100.000$ pour la partie civile BONGOYA LOSANGA Nestor, 50.000$ pour la partie civile MOLIGIRWA BANA MPOMBO HILAIRE, 65.000$ pour la partie civile  MUKEMWENDO Bijoux…Ainsi jugé et prononcé à l’audience publique de ce jour … »

Pour rappel, le caporal KATSHOKA MWASHIMBI a tué par balle lundi 28 janvier 2018 un policier de circulation routière. Il a par la même occasion blessé trois autres personnes dont un colonel de la police nationale congolaise et une dame.

A l’origine de cet incident meurtrier, une mésentente entre ce caporal auteur de cet incident et le comandant de son unité à la prison centrale de Kisangani. Les policiers blessés ainsi que la dame poursuivent les soins à l’hôpital général de référence de Kisangani. Après avoir commis ce forfait, le caporal s’était rendu lui-même à l’état major de la police militaire.