KISANGANI : UNIKIS : « Les étudiants de l’UNIKIS en quête des négociations avec la tripartite APUKIS-ASUKIS-PATO pour la reprise imminente de cours »

PARTAGER

Les étudiants de l’université de Kisangani souhaitent rencontrer la tripartite à travers le comité de gestion de L’Université de Kisangani  pour des négociations  enfin de trouver un compromis. Ils  l’ont fait savoir par un mémorandum lu devant le Bâtiment Administratif de l’Université de Kisangani ce lundi 11 Février. Dans leur mémorandum, ces étudiants ont formulé six recommandations dont. Voici un extrait lu par le représentant des étudiants de l’Université de Kisangani, Rachid TUBAYAKU :

«….1.Nous déplorons tout ces incidents malheureux survenus à l’université de Kisangani, 2.Nous demandons au comité de gestion de nous mettre en contact avec le tripartite en vue de trouver un terrain d’attente, 3. Le bâtiment administratif de l’Université de Kisangani  reste accessible aux autorités académiques ainsi qu’au personnel administratif et ouvriers, et promettons de les protéger contre toute attaque possible, 4.Nous demandons la libération dans un délai de trois jours de nos deux camarades qui ont été arrêtés sans contact possible de gestion et la coordination générale des étudiants de l’université de Kisangani, 5.Nous appelons tous les camarades étudiants au calme  et à soutenir tous les efforts allant dans le sens de collaboration  pacifiques  à l’Université de Kisangani, 6.Nous demandons à l’université de Kisangani de faire tous ce qui est dans son pouvoir pour obtenir la libération de nos camarades arrêtés injustement et la reprise effective des activités académiques et scientifiques… » 

Ce mémorandum est le fruit d’une réunion d’urgence convoquée ce lundi  11 févier par la coordination des étudiants après laquelle  le coordonnateur et certains pensionnaires des blocs se sont rendus au Bâtiment Administratif pour dégager l’entrée principale et quelques restes des motos  brûlées lors de la manifestation malheureuse du 07 Févier dernier.

Ce mémorandum des étudiants vient juste après le préavis de grève décidé par la tripartite  APUKIS (Association des Professeurs de l’Université de Kisangani)-ASUKIS (Association des Scientifiques de l’Université de Kisangani)-PATO (Personnel Administratif Technique et Ouvrier) d’aller en grève si le comité de gestion ne réagit pas aux mesures pris en tripartite suite à ce qu’ils ont considéré d’actes de  barbarie commis par les étudiants le 07 Février. A l’issue de la réunion de la tripartite, quatre mesures ont été prises,

Le déguerpissement des étudiants du Complexe ELUNGU ; la réaffectation dudit site à une autre fin; le rachat des biens brûlés (véhicules, motos,etc) par les étudiants; les sanctions exemplaires et sans complaisance aux étudiants responsables de cette forfaiture par le comité de gestion de l’Université de Kisangani et par les autorités judiciaires.

En conséquence, la tripartite donne un préavis de huit jours à l’issue duquel, elle déclenchera une grève jusqu’à la satisfaction de ses revendications.

Rappelons que c’est suite à la manifestation  malheureuse  du 7 février dernier des étudiants réclamant la libération sans condition de leurs camarades arrêtés la veille pour un dossier de meurtre  que ces étudiants ont pris en otage le bureau administratif de l’université de Kisangani et mis le feu à trois véhicules et sept motos.