lun. Oct 14th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

La gratuité de l’enseignement : Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA exhorte le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités régaliennes

2 min read

C’est à l’issue des assises sur l’éducation organisées par le Conseil de l’Apostolat des Laïcs Catholique du Congo de l’archidiocèse de Kisangani,  CALCC, qui se sont clôturées le mercredi 28 août.

Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA, archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Kisangani, a appelé  à la conjugaison des efforts de tous pour mettre fin aux maux qui rongent le système éducatif congolais. Le président en exercice de la conférence épiscopale du Congo exhorte pour ce faire, le gouvernement congolais à prendre ses responsabilités régaliennes. S’agissant de la gratuité de l’enseignement déclaré pour l’année scolaire 2019-2020, Monseigneur Marcel UTEMBI demande au gouvernement congolais de faire parvenir aux écoles publiques les instructions et mesures d’accompagnement quant à ce.

«…Tous le monde a suivi par la voie des ondes la volonté manifeste du chef de l’Etat, celui de voir les écoles publique fonctionner en régime gratuit d’où la gratuite de la scolarité à partir de l’année scolaire 2019-2020…Nous attendons les mesures d’application à cette décision et entant que gestionnaire, collaborateur du pouvoir organisateur et régulateur de l’enseignement en RDC ,nous sommes pratiquement disposés à allers vers cette direction …S’il est prévu que cette année les mesures de la gratuite soient appliquées ,avec tous ce que cela comporte comme mesure d’encadrement ,,nous n’hésiterons pas d’instruire à nos écoles de rendre effective cette gratuite… »

Aux enseignants et parents, Monseigneur Marcel UTEMBI TAPA leur demande d’examiner  les entraves de l’enseignement en RDC en relevant les causes et les  conséquences tout en proposant des pistes de solution.

 Les participants à ce forum organisé par le conseil de l’apostolat des laïcs du Congo recommandent au gouvernement congolais l’augmentation conséquente du budget alloué dans le secteur de l’enseignement afin d’améliorer le salaire des enseignants et le respect des recommandations issues de la table ronde tenue à Kinshasa du 22 au 24 août de cette année. Ils en appellent à la sensibilisation des parents au refus de paiement de la prime et aux enseignants de ne pas l’accepter.

Ce forum de deux jours avait pour objectif d’amener les acteurs de l’éducation à prendre conscience des maux qui rongent le système éducatif congolais et du danger de continuer dans cette direction. Il a permis également de mesurer la profondeur du gouffre dans lequel s’enfoncent du jour au jour l’éducation en RDC  en explorant les causes et les conséquences de la crise que connait ce secteur. Les participants à ses assises ont également développé des mécanismes pour lutter contre les maux et antivaleurs qui minent le système éducatif congolais principalement le phénomène prime des enseignants et la corruption.

Jean Claude FUNDI et Marie SELENGE

octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031