sam. Août 17th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

Lancement du dénombrement exhaustif des unités économiques à la Tshopo , le gouverneur demande aux recenseurs de donner le meilleur d’eux mêmes.

3 min read

Lancement du dénombrement exhaustif des unités économiques à la Tshopo , le gouverneur demande aux recenseurs de donner le meilleur d’eux mêmes.

L’institut National de la statistique a lancé le samedi 10 aout, le deuxième Recensement Général des Entreprises dans la province de la Tshopo. Le lancement officiel a été donné par le Gouverneur de province dans la salle Jean FINANT de l’alliance Française de Kisangani.

Le recensement général des entreprises est une opération statistique qui consiste à faire un dénombrement exhaustif des unités économiques exerçant sur l’ensemble du territoire national. Cette opération est lancée à la province de la Tshopo et dans d’autres provinces de la République Démocratique du Congo, en vue de doter le gouvernement congolais des données statistiques fiables pouvant lui permettre de bien mener sa politique économique. Sont concernés par cette opération, les établissements de fabrication et de vente de briques, les vulcanisateurs communément appelés Quado, les unités de lavage de véhicules automobiles. Ce recensement concerne également les établissements de la culture et vente de fleurs, les ajusteurs, les menuisiers, mais aussi les écoles privées et confessionnelles conventionnées, les établissements de soins de santé privés et conventionnés ainsi que les pharmacies.

Joseph KOKWA, représentant du Directeur provincial de l’institut national des statistiques, a souligné  que les agents commis à cette tâche  ont bénéficié d’une formation de renforcement de capacité de 12 jours. Et pour la Tshopo, 135 agents seront largués sur terrain pour cette fin.

«…Il a pour objet de rassembler et d’analyser, pour le compte de la République principalement, les informations statistiques nécessaires pour sa politique démographique, économique et sociale… Les résultats entendus sont les suivants : avoir un répertoire national des entreprises à jour, avoir une base de sondage pour la réalisation d’enquêtes économiques ; une répartition des entreprises par branches d’activité et suivant la taille; un potentiel productif des différentes provinces du pays; un système d’information géographique (SIG) des entreprises; des données nécessaires pour l’affinement des comptes nationaux et des indicateurs conjoncturels; des statistiques sur l’emploi créé par le secteur privé par branche d’activité; une typologie des chefs d’entreprise; une liste des produits offerts…»

Le gouverneur de province est, quant à lui, revenu sur l’importance du recensement. Louis-Marie WALLE LUFUNGOLA a demandé aux enquêteurs de faire leur travail en âme et conscience.

«…A tous ceux qui sont commis à cette tache, de donner le meilleur d’eux, afin de doter notre pays, à travers notre province, des données statistiques fiables et viables qui reflètent la réalité des entreprises sur terrain… »

Le représentant des enquêteurs a promis au nom de ses pairs de faire ce recensement avec toute conscience et détermination. Jean Lumière KIBAYA a également demandé aux responsables des entreprises de leur faciliter la tache sur terrain.

Le dernier recensement des entreprises réalisé en RDC date de 1982. Il n’a concerné que les entreprises de production des Biens employant au moins 5 personnes, rémunérées ou non.

Trésor BOTAMABA

août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031