Les leaders religieux et prestataires des soins s’engagent à sensibiliser et identifier les enfants atteints par le VIH/SIDA.

PARTAGER
Cet engagement a été pris à l’issue de la clôture de l’atelier de renforcement des capacités  de trois jours organisé par Caritas international. Ses assises qui se sont clôturées le jeudi 20 septembre 2018 ont porté sur l’identification de  VIH/SIDA pédiatrique.  A cet effet, il est recommandé aux leaders religieux de toutes les confessions religieuses et les prestataires des soins, qui ont participé à ses assises, de respecter leurs engagements pris sur les défis majeurs dans la lutte contre le VIH/SIDA pédiatrique.
A en croire le responsable de la Caritas internationale, les objectifs de cet atelier ont été atteint. Ce dernier interpelle la conscience des participants à s’engager personnellement pour la réussite de ce projet. Stephano NOBILE estime en outre que la  province de la Tshopo est une région où le VIH/SIDA pédiatrique demeure encore un grand problème. Il souligne que deux volets seront observés dans  la procédure, à savoir : le premier sera d’identifier les enfants présentant les premiers signes, et le deuxième c’est de parler avec les parents pour amener les dits enfants au dépistage et être soumis au traitement au cas de présence des virus.
Abbé Richard WATOKO, représentant de l’évêque de l’archidiocèse de Kisangani, apprécie pour sa part la finalisation de cet atelier. Selon lui, ses assises ont permis aux participants d’être outillés sur les techniques de collecte des données. Il souligne  que l’église a la mission d’être la source d’où jaillira l’implémentation vers les autres Caritas ou autres coins de la province de la connaissance acquise à travers cette formation.
De son coté, le représentant du ministre provincial de la santé, Docteur Kires KITAMBO, souligne l’engagement du gouvernement provincial dans la lutte contre le VIH/SIDA à travers le ministère de la santé .
Les participants à cet atelier, se disent suffisamment outillés de part cette formation et s’engagent à sensibiliser et identifier chaque enfant dans son milieu respectif.
Le VIH/SIDA pédiatrique, est un nouveau projet initié par le Caritas international santé  appuyé par ONU SIDA, Caritas  Congo ASBL et PEPFAR.  L’évaluation de la première phase de ce projet interviendra en mars 2019. Ce projet va s’étendre dans le territoire de Banalia ainsi que dans la province du Bas-Uélé. Ont pris part à cet atelier, les prêtres, les diacres, les Imam, les pasteurs et les prestataires des soins. C’est dans l’objectif de réduire  le taux des enfants vivants avec le VIH/SIDA  et mobiliser les communautés pour le diagnostic et traitement précoce de cette maladie, que Caritas internationale organise cette formation à l’intention des leaders ces religieux et autres prestataires des soins de différentes confessions religieuses.