Page noire: la presse boyomaise en deuil. José Des chartes Menga n’est plus.

Page noire: la presse boyomaise en deuil. José Des chartes Menga n’est plus.

La triste nouvelle de la disparition du journaliste chevronné José Des chartes Menga fait vibrer toute la ville de Kisangani tombée en émoi.

La triste nouvelle de sa mort est annoncée via les réseaux sociaux aux environs de 8 heures de ce lundi 8 février. Du coup, la toile se déchaîne.
Dans le chef des journalistes, c’est l’angoisse, l’émotion et des pleurs. Et oui, l’un de plus forts parmi eux s’en va.

José Descharte Menga Mbula, pour les intimes Ya José s’en ai allé alors que la Province avait encore besoin de ses services.

Le talentueux reporter José Deschartes Menga fut journaliste au sein de la radio Okapi, la radio onusienne. A travers celle-ci, José Deschartes Menga a oeuvré dans l’ex province orientale et à Kinshasa.
Il a fait ses premiers pas à la radio télévision nationale congolaise (ancienne OZRT) puis à la radio de l’archidiocèse de Kisangani (RTA : radio télévision Amani).

Connu pour sa plume, José Deschartes Menga s’est créé une notoriété au sein de l’opinion publique. A travers ses reportages, José Deschartes Menga n’avait pas sa plume en poche. Même dans ses interventions dans des émissions de débats, ce talentueux n’avait pas sa langue en poche.

José Deschartes Menga fut également activiste des droits humains et fervents défenseurs des opprimés. Il a longtemps oeuvré au sein de la société et fut parmi les grandes figures de la société civile qui ont mis en mal le RCD à Kisangani lors de la deuxième Guerre du Congo. Il est membre fondateur de l’ONG Visa Province Orientale.

Jean Claude Fundi