sam. Juil 4th, 2020

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

RDC / Massacres des civiles en Ituri : Mgr Dieudonné URINGI du diocèse de Bunia crève l’abcès et interpelle.

3 min read

Réunir les gens autour d’une base, autour d’une compréhension, c’est ce qu’on appelle L’ UNITÉ ITURIENNE. Se mettre ensemble contre les tueries, il faut dénoncer et se désolidariser de l’ennemi, fils du terroir par qui la Balkanisation de notre pays, la RDC peut passer même après trente ans à l’instar du Soudan, c’est cela la véritable résistance populaire

Voilà l’essentiel de l’homélie pleine des troublantes révélations du prélat catholique, Monseigneur Dieudonné URINGI, Évêque du diocèse de Bunia puisque c’est de lui qu’il s’agit, le dimanche, 31 mai 2020. Cette homélie a été diffusée sur les ondes de la radio catholique, FIDES TUJENGE à Bunia.

L’homme de Dieu dénonce la politique d’occupation des terres qui vise à faire du Nord-Kivu et de l’Ituri un autre pays, l’exploitation du pétrole des blocs Graben Albertine ( lac Albert ) malheureusement, en utilisant les enfants du terroir.

Il confirme avoir vu une carte dans une de ses missions en Allemagne qui démontre que la RDC est divisée en 4 pays.

Dieudonné URINGI appelle les miliciens de la Codeco à la conscience puisqu’ils tuent sans connaître les vraies motivations ni le plan des puissances qui les manipulent. Les Hema et les Lendu s’entretuent oubliant qu’ils peuvent devenir des esclaves de ceux qui pourront occuper leurs terres, s’est-il exclamé.

En effet, après trente ans de préparation par les puissances divisionnistes, le Soudan  a été divisé  et aujourd’hui, aucune avancée n’est signalée dans ces pays. Au contraire, le Soudan du Sud deverse aujourd’hui sa population en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri, explique Mgr Dieudonné URINGI.

Les Hema, Lendu, Lulu et Lugbara ne doivent pas continuellement accepter d’être des instruments pour tuer alors que le dessous des cartes de la politique est autre chose. Un jour ils peuvent se retrouver esclaves des autres.

Monseigneur Dieudonné URINGI lance un appel vibrant en bon pasteur à toutes les milices, Codeco et Chini ya Kilima vers Nyakunde, d’abandonner le tribalisme, les violences et la guerre inutile.

Il condamne certains “musulmans” qui tireraient des ficelles en réunissant malignement les communautés entre elles, à l’exemple des Bira et Ngiti pour se “défendre, puisqu’ils ne se retrouveraient pas dans la sphère de gestion de la chose publique“.

L’Evêque a appris que certains députés du territoire d’Irumu encourageaient celà en poussant les leurs à se souder les coudes parce qu’ils ne se retrouvent pas au gouvernement provincial moins encore au gouvernorat.
Sans hypocrisie comme les gens sont souvent habitués à Bunia, Dieudonné URINGI n’est pas allé par le dos de la cuillère, n’ayant pas été éduqué comme tel par ses parents, même s’il faut être fouetté pour avoir dit la vérité, il faut croiser le bras et dire la vérité pour sauver les autres, insiste-t-il.

Et de conclure :

nous avons reçu le Saint Esprit le jour de notre baptême pour être les enfants de Dieu, nous avons reçu le Saint Esprit le jour du sacrément pour devenir les témoins de l’Eglise, les témoins du Christ, les témoins de notre foi”.

Sébastien Mulamba

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031