Recensement biométrique : Honorable BAHUMA à David YOFEMO; «…Un fausseur qui confond tout…»

Recensement biométrique : Honorable BAHUMA à David YOFEMO; «…Un fausseur qui confond tout…»

Répondant à la déclaration de David YOFEMO, président honoraire de la société civile du 10 février dernier sur sa sortie médiatique, l’honorable papy BAHUMA a éclairé la lanterne ce 12 Février sur le sens de son message qui a fait un tollé sur la toile.

«…Je regrette qu’un sieur comme lui ne sache pas cerner certaines choses facile, pourtant, intellectuel. Nous ne nous sommes pas opposé à cette vision salvatrice de numériser les agents de l’État, mais du mode et je le répète. C’est un recensement national, mais pourquoi exclure les autres ?…David a peut être un problème de maître de fonctionnement de l’administration publique…Pire encore, il signe une déclaration en qualité du président de la société civile pourtant, il ne l’est plus. C’est un fausseur. Il devait commencé par être honnête avant de reprocher ceux qui jouent réellement leur rôle»

Par ailleurs l’élu d’Isangi souligne que, s’il a évoqué les infrastructures et les finances dans sa communication du 10 févier c’est en rapport avec l’attitude du ministre qui, au sujet des agents qui jusqu’ici sont casés à l’intérieur de la province faute de moyen, leur a demandé de se débrouiller pour arriver au centre de contrôle.

«…La ministre a demandé aux agents qui se retrouvent à l’intérieur de se débrouiller pour arriver au centre de contrôle…Et nous, connaissant les difficultés de plusieurs ordres que connait la population, nous-nous sommes opposé à ce mode operandi qui n’a pas tenu compte des réalités de la population, en proposant des alternatives…Avec des routes presque inexistantes qui relient le chef lieu aux territoires et vivant dans une situation socio-économique très précaire, comment peuvent-ils se déplacer? » S’interroge-t-il

Après tout, ce recensement biométrique n’est ni pour la ministre, moins encore pour ses porteurs de mallette. C’est un programme du gouvernement national…Il n’ont qu’a se tranquilliser car, nous, nous avons intérêt à défendre notre population face aux injustices et autres abus, ajoute-t-il

Les abus qui s’ajoutent

Nous avions tous salué au départ cette opération, mais peu après avoir chercher à comprendre ce qui se passe réellement, nous avions constaté que le mode opératoire n’était pas bon. Aujourd’hui, non seulement ce recensement ne rassure plus rien vue les enjeux de l’heure […Nous avons l’expérience…], les agents recenseurs par les truchement de quasi tous les chefs des divisions rançonnent les agents pour la pris en charge de leur séjour , étant dépassé, renseigne Papys-zacharie BAHUMA.

Le député provincial Papy-zacharie BAHUMA plaidait dans sa communication pour la suspension de l’opération de recensement des agents de l’État pour des nombreux irrégularités parmi lesquelles la non prise en compte des agents de l’intérieur dans ladite opération. Une communication, attaquée systématiquement par David YOFEMO.

Dans sa réaction au site www.orientaleinfos.com, le président honoraire de la société civile force vive de la Tshopo David YOFEMO condamne ce qu’il a qualifié de dérive et déviation du député provincial Papy Zacharie BAHUMA d’autant plus que, à l’en croire, il n’a ni qualité ni compétence de s’attaquer aux activités et programme du gouvernement de la république…Le président honoraire de la société civile a tenu à rappeler au député provincial que cette opération est une initiative du président de la république.

Trésor BOTAMBA