sam. Août 17th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

Santé : Les guéris d’Ebola peuvent transmettre le virus deux ans après leur guérison.

2 min read

D’après une étude américaine publiée dans la revue PNAS, le virus  Ebola est capable de rester caché dans le sperme pendant au moins 2,5 ans et ainsi causer une résurgence de l’épidémie plusieurs mois après rétablissement. En effet, des fragments de protéines, appelés fibrilles amyloïdes, dans le sperme humain, protègent le virus contre les conditions environnementales difficiles telles que la chaleur et la déshydratation. De petites fibres de protéines dans le sperme aident la transmission virale. Au cours de l’épidémie de 2014 – 2016, de multiples cas de transmission sexuelle d’Ebola par des personnes pourtant guéries de la maladie depuis plusieurs mois ont été signalés. Ainsi, une étude a pu détecter la présence du matériel génétique du virus 965 jours (environ 2,6 ans) après l’infection, d’après les auteurs de l’étude. Pourtant, expliquent-ils, “les facteurs potentiels dans la transmission sexuelle d’Ebola chez l’hôte humain restent non étudiés“.

Afin de comprendre comment le virus peut rester caché si longtemps dans le sperme humain, les chercheurs se sont donc penchés sur certains types de protéines contenues dans le sperme et formant des fibrilles (petites fibres). Ces  fibrilles amyloïdes pourraient avoir un rôle naturel dans la fertilisation de l’ovule par le spermatozoïde, mais ont également l’effet connu d’augmenter la transmission et l’infection d’autres virus, tels que le VIH, en aidant le virus à se fixer sur la membrane entourant les cellules hôtes.

Pour tester la capacité de ces fibrilles amyloïdes à favoriser l’infection, des virus bénins comportant à leur surface une protéine spécifique d’Ebola ont été mélangés à des concentrations physiologiques de ces fibrilles naturellement présentes dans le sperme. Le tout a ensuite servi à infecter divers types de cellules humaines. Les chercheurs ont alors constaté des niveaux d’infection 20 fois plus élevés avec les fibrilles qu’avec le virus seul ! L’équipe a également remarqué que les fibrilles améliorent la liaison du virus aux cellules et augmentent sa capacité à être internalisée par les cellules hôtes.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ebola-le-sperme-peut-proteger-le-virus-pendant-2-5-ans_125545

août 2019
L M M J V S D
« Juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031