lun. Oct 14th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

SECURITE : Les staffs Engester et Angbongbolia sèment la terreur dans la commune de Lubunga à Kisangani

2 min read

Tout est parti de la dispute entre un homme et une femme suite à un prétendu vol d’une somme d’argent par M-PESA qui se trouverait dans le compte de la dame. Selon Laurent BIANGANDI, chef de quartier BUTA de la commune Lubunga,  cette situation a connue l’implication des staffs Engester et ANGBONGBOLIA, deux camps appartenant chacun à  deux antagonistes. Les incidents ont eu dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 août 2019. Toujours selon le chef de quartier BUTA, les affrontements entre ces jeunes ont occasionné la perte de plusieurs biens des personnes innocentes.

Dans leur sale besogne, les jeunes de ces deux staffs incontrôlés ont incendiés et pillés plusieurs kiosques et boutiques, emportés les biens des commerçants mais aussi quelques blessés dont un militaire poignardé et qui a subit une intervention chirurgicale. Une situation que condamne certains habitants de la commune Lubunga tout en appelant les autorités à veiller à la sécurité des administrés.

«…Nous déplorons ce désinternement des autorités sur notre sécurité. Comment pour des incidents qui ont débuté depuis le mardi à 23 heures mais qui ne trouve solution aujourd’hui vers 10 heures. Presque 24 heures d’un silence radio des autorités alors que nous avons appelé certaines d’elles…Nous craignons vraiment pour notre sécurité et demandons aux autorités de trouver une solution durable à ces genres de problèmes…Notre commune a aussi un déficit en agents de l’ordre, c’est inconcevable… » 

Le bourgmestre de cette municipalité condamne avec la dernière énergie cet acte qu’il qualifie de barbarie. Jean Claude LUPIA qui a annoncé que les enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités, a appelé la population au calme et à la culture de la paix.

«…La population doit comprendre que nous ne devons pas continuer avec des tels actes car dernièrement nous avons déploré  les cas de casse au bureau communal par ce qu’on revendiquait sur le comportement des militaires. Ils ne sont plus là mais aujourd’hui nous nous retrouvons dans la même situation…Nous devons mettre fin à ce genre de comportement. Lorsqu’on se sent lésé, il faut faire recours à la justice plutôt que de recourir à des acte de vandalisme…Je demande à la population de ma municipalité d’être  vigilante afin de dénicher ceux qui sont souvent à la base de ces genres d’actes…» 

La commune de Lubunga figurait parmi les communes le moins violentes de la ville de Kisangani. Pour l’instant, cette municipalité de la ville de Kisangani située à la rive gauche du fleuve Congo connait ces derniers temps quelques cas d’acte de barbaries. Il y a quelques mois, suite à la demande de la population de la délocalisation des militaires cantonnées au camp LUKUSA, la maison communale ainsi que la résidence du bourgmestre ont été vandalisées et pillées.

Jean Claude FUNDI

octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031