ven. Déc 13th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

TSHOPO- ECONOMIE : La FENAPEC dénonce la mafia que la DGI orchestrerait contre l’Etat et les opérateurs économiques

2 min read

rfmtv.net

La fédération nationale des artisanats, petites et moyennes entreprises congolaises, FENAPEC Tshopo en sigle, dénonce avec une dernière énergie ce qu’elle qualifie d’enrichissement illicites au détriment du trésor public des agents de la direction générale des impôts pendant  le contrôle fiscale.

Ce syndicat patronal et chambre de commerce l’a fait savoir à travers son secrétaire provincial lors d’une interview qu’il a accordé à notre rédaction.

A l’en croire, Jean-Michel KABUYAYA, pendant cette opération fiscale, les agents de la DGI tracassent les opérateurs économiques et exigent le pot de vin. Un comportement qu’il qualifie d’immorale.

Selon le secrétaire de cette chambre de commerce, il aurait  déjà plusieurs fois fournie des preuves à la direction de la DGI mais celle ci couvrirait ses agents.

«…J’ai déjà adressé une correspondance à l’autorité fiscale de la province Orientale démembrée pour dénoncer les bavures de ses agents sur terrain, mais il semble ignorer le fait pourtant je lui ai déjà apporté des preuves à  son bureau…J’ai déjà attrapé l’un de ces agents en flagrance entrain d’extorquer à un opérateur économique 300 $ et il m’a remis 50.000 Francs de pot de vin que j’ai même amené à l’autorité devant les inspecteurs, mais il continue à me demander des preuves…Nous avons des preuves que la DGI couvre certains inciviques. Il y a par exemple une entreprise de sous traitance qui travaille à la banque centrale et qui doit environs 100.000$ à la province, mais qui n’est pas inquiète grâce à la DGI…»

Selon une lettre du 26 Novembre 2019 de la Direction Provinciale des Impôts adressée au Président de la FENAPEC Tshopo, cette régie financière demande des preuves des accusations portées contre ses agents au lieu de se limiter aux simples déclarations des membres de la FENAPEC.

« Cependant, je constate une fois de plus que vos allégations ne sont pas appuyées par des preuves pouvant me permettre de sanctionner les agents fautifs et de statuer sur votre demande de surseoir aux missions de vérification en cours ».

Trésor BOTAMBA 

décembre 2019
L M M J V S D
« Nov    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031