sam. Juil 4th, 2020

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

Tshopo : Non paiement des agents de l’ISEA YATOLEMA, des ISP YAMBULA et UBUNDU, le caucus des deputés nationaux saisi.

3 min read

C’est à travers une correspondance adressée au président de caucus dont une copie est parvenue à notre rédaction, que ce caucus à été saisi par le secrétaire académique de l’ISP YAMBULA pour plaidoyer.

Nicolas MOMBAYA LIWAWA, secrétaire académique de l’ISP, mais qui plaide également pour l’ISP d’UBUNDU et l’ISEA YATOLEMA, explique que c’est après des démarches en vain pour remettre certains agents dans leur droit le plus légitime que cette initiative a été prise.

«En effet, avec la bancarisation, lesdites institutions ont été affiliées à Equity Bank, une banque installée à Kinshasa et qui n’a pas de succursale en province de la Tshopo. Depuis, la paie de salaires des agents de ces trois institutions de la Tshopo s’effectue à deux vitesses: une partie d’agents qui disposent de cartes de crédits sont payés à partir des distributeurs, soit de la BCDC soit de la RAW BANK, alors qu’une autre partie est payée manuellement par un agent qui arrive de Kinshasa chaque après 2 mois. Les efforts fournis pour que cette catégorie d’agents soient, eux aussi en possession de cartes de crédits sont restés jusqu’à présent vains, on ne sait pas trop pourquoi…»

Il ajoute par ailleurs que’avec l’avènement de Covid-19 ayant entraîné l’interdiction des vols de la capitale vers les provinces, l’agent chargé de paie manuelle ne pouvait plus venir à kisangani pour payer les salaires des mois de mars et avril 2020.

Nicolas MOMBAYA souligne que, cette situation plonge les agents et leurs familles respectives de ces trois institutions dans une situation de galère indescriptible, eux qui ne vivent que de leurs maigres salaires et dont les enfants, surtout en cette période de pandémie, ne font que manger mais qui connaissent aujourd’hui la faim de loup.

Contacté par les responsables de ces institutions, pour lui demander de trouver une solution palliative à la dite situation, l’agent payeur leur avait donné une garantie d’envoyer l’argent.

Chose promise, chose due, à la date du 09 avril 2020, Equity Bank a effectué une extourne partielle des fonds à la BCC en vue de soulager les pauvres agents mais ces salaires n’ont jamais été payés. Renchérit Nicolas MOMBAYA.

«…Meurtris, les agents des trois institutions ont dépêché une délégation au Gouvernorat de province pour espérer une solution plus rapide mais cette démarche s’est révélée sans succès malgré l’entretien que le Chef de l’Executif national a eu avec les OD national et provincial pour cette fin,alors que lesdits agents fréquentaient en vain les bureaux de l’OD Provide ncial et du Directeur de la BCC pour toucher leurs salaires, une deuxième extourne a été faite en date du 09 avril 2020…»

Il rapporte que jusqu’à ce jour ces agents et leurs familles sont abandonnés et Dieu seul sait de quoi vont vivre ces familles et pense qu’il s’agit tout simplement d’un détournement de ces salaires, un droit inaliénable de ces pauvres agents qui servent quasi gratuitement la République et il le dénonce avec la dernière énergie!

Pourquoi saisir les élus ?

«…Nous avions décrits cette situation en quelques lignes au caucus de nos élus pour que touchés, ils viennent tous azimuts à la rescousse de ces compatriotes, leurs électeurs qui subissent à tous crins une tyrannie d’une autre époque par des hommes insatiables, sans foi ni loi…»* Conclut-il

Rappelons que cette situation concerne trois institutions de la province de la Tshopo, dont l’ISP YAMBULA, l’ISEA YATOLEMA et l’ISP UBUNDU.

Trésor BOTAMBA

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031