mer. Nov 13th, 2019

RFMTV

La Radio Télévision Forces des Médias

UNIKIS : Qui sont les vrais coupables des violences du 07 et 08 février 2019 ?

3 min read

Quatre de six étudiants exclus de l’université de Kisangani  par une décision rectorale du 02 mars 2019 viennent d’être  réhabilités ce  1er novembre 2019. Ils étaient reconnus coupables d’être meneurs d’un groupe d’étudiants qui s’est caractérisé par une violence extrême en date du 07 au 08 février 2019 ayant causé des dommages importants, tant matériels que psychologiques, à l’endroit des membres du comité de gestion, ceux du corps Académique, scientifique, Administratif, Techniques et ouvrier ainsi qu’à leurs collègues étudiants.  Ceci était arrivé après que cette institution ait frôlé une année Blanche suite à ces événements malheureux  qui avaient conduit à une série  des grèves déclenchée par les personnel  corps Académique, scientifique, Administratif, Techniques et ouvrier de  cet alma mater . 

A ce jour, ces quatre étudiants jadis reconnus coupables, sont réhabilités après avoir perdus une année académique, par une décision des autorités de cette même institution d’enseignement universitaire par  une décision rectorale du numéro 157 du 1er novembre 2019 portant réhabilitation de quelques étudiants de l’Université de Kisangani. Il s’agit notamment de  MOSENGE MASSOMBO Christian de la première licence nutrition, NGANI LINGILI Boniface de deuxième graduat Bioméd, ASSUA KALIYA  de la première licence Sciences politique et administrative (SPA) et MBUSA de troisième graduat pédagogie. 

MAZO LIWANDA de la deuxième licence Economie et Platini MAYKOKO de deuxième licence en Relations Internationales demeurent sous cette sanction, une situation qui ne nous laisse indifférents. Ces deux derniers seraient – ils les vrais  meneurs. Des événements malheureux qui se sont déroulés le 07 et 08 février derniers ?   

Selon le recteur de l’Université de Kisangani, ces sanctions infligées concernaient également  les  étudiants qui ont participé à certaines bavures pendant la période électorale. Benoît D’HEDA, recteur de cette université motive la levée de cette mesure rectorale.    

«…Après avoir passé une année d’exclusion de l’université, ces étudiants ont introduit des recours et demandé une mesure de clémence par rapport à la gravité des faits pour lesquels ils étaient reprochés. Le comité de gestion ayant examiné leur recours ,d’autant que les vrais auteurs de ces bavures se retrouvant sur cette même liste ont fuit la ville, le comité de gestion a jugé utile de les réhabiliter pour cette année académique… »

Par ailleurs, les étudiants ayant bénéficié de cette réhabilitation, remercient les autorités académiques pour les avoir remis dans leur droit le plus légitime et appellent leurs paires à être une jeunesse de l’espoir pour l’avenir du pays. 

Rappelons que c’est suite aux événements malheureux du 07 au 08 février commis par un groupe d’étudiants que cette décision avait été prise, sanctionnant ainsi six étudiants, identifiés comme ténor de ce mouvement estudiantin.  

Trésor BOTAMBA

novembre 2019
L M M J V S D
« Oct    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930